0

Mars et Vénus: se comprendre au masculin et au féminin, et vivre en harmonie

Introduction

Connaissez-vous le livre « Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus » de John Gray ?

En avez-vous entendu parler ?

C’est un livre qui traite de manière originale de la communication dans le couple et des différences fondamentales qu’il y a entre les femmes et les hommes. Ce livre a pour objectif de vous aider à mieux comprendre les attentes des uns et des autres par la communication, un peu à la manière d’un dictionnaire relationnel.

On pourrait comparer le couple avec un jardin: dès que l’on arrête de s’en occuper, les mauvaises herbes commencent à pousser. Si on ne fait rien au bout de six mois, il est en friche et tout est à refaire ! Pour le couple aussi, rien n’est jamais acquis. Il faut toujours remettre l’ouvrage sur le métier !

Comme vous l’avez compris, dans cet article nous allons parler des couples et de la communication au sein de celui-ci. Vous êtes un homme/une femme et vous ne comprenez pas grand-chose au comportement féminin/masculin ? Il y a des comportements que vous trouvez bizarre chez les femmes/hommes ? Surtout chez la/le vôtre d’ailleurs ! 🙂 Parfais ! Alors, j’ai toute votre attention, et cet article est fait pour vous aider. 😉

Je voulais également rendre hommage au talent exceptionnel de Paul Dewandre, qui nous a si bien expliqué les idées de cet ouvrage de John Gray lors de ces spectacles. C’est pour cela que vous retrouverez sans doute les idées principales de son second spectacle dans cet article… 😉

Comment se comprendre au féminin, comme au masculin, et vivre en harmonie ?

La société évolue à grande vitesse et les relations entre les femmes et les hommes n’échappent pas à cette règle. Il semble, malgré tous les ouvrages sur le sujet qui existent aujourd’hui, qu’il soit toujours aussi difficile de bien se comprendre et de bien s’entendre entre hommes et femmes. C’est bizarre non ? Comment cela se fait-il ?

Pourquoi ?

Premièrement, cela peut s’expliquer parce que nous ne tenons pas assez compte de tous les petits détails du quotidien.

Prenons un premier exemple. Imaginons que votre femme est enceinte et qu’elle va passer sa première échographie. Elle vous demande de l’accompagner chez son gynécologue. En tant qu’homme, vous vous demandez pourquoi elle vous fait cette demande. Vous trouvez cela curieux, qu’iriez-vous faire chez le gynécologue ? Et bien, ce n’est pas parce que sa voiture est en panne qu’elle vous le demande. En réalité, cette première échographie est pour elle comme la pose de la première pierre de la construction de votre famille. C’est très symbolique dans le désir de construire les bases solides de ce projet ! Les hommes et les femmes sont dans des logiques différentes et vous risquez en effet de ne pas vous comprendre. Pour elle, ce n’est pas comme simplement aller chez son coiffeur !

Je veux attirer votre attention sur le fait que l’amour avec un grand ‘A’ dans un couple, devrait être nourri avec beaucoup d’amour avec un petit ‘a’. Qui sort les poubelles dans votre couple ? Ce sont des détails du quotidien qui n’ont apparemment aucune importance, mais qui à la longue, s’ils ne sont pas pris en compte, pourraient avoir raison de n’importe quel amour avec un grand ‘A’ ! C’est l’accumulation des petites incompréhensions au quotidien qui finit par créer les vrais problèmes. D’où viennent ces incompréhensions ? D’un problème tout bête: hommes et femmes ne parlent pas la même langue ! Autre problème: nous ne nous en rendons pas compte. Car quand on parle avec quelqu’un qui ne parle pas le français, nous nous en rendons compte tout de suite: ce ne sont pas les mêmes mots ! Dans un couple, c’est pareil ! Sauf que les mots que l’on utilise sont les mêmes. Là, c’est la signification que l’on donne aux mots qui n’est pas la même au masculin ou au féminin. Il faut en réalité décrypter et décoder ce que nous voulons dire, mais selon la logique masculine ou féminine.

Les émotions féminines et la précision masculine

Si votre femme dit qu’elle a « mille choses à faire« , dans votre logique d’homme, vous allez trouver qu’elle exagère ! Au féminin, on cherche avant tout à exprimer un ressenti, une émotion. Ce qui est important avant tout au féminin, c’est de partager son émotion et de se sentir comprise par rapport à ça. Dans ce cas précis, la femme a besoin de se sentir comprise par rapport à une certaine charge de travail. Or, au masculin, on parle avant tout des faits, on quantifie avec une précision quasi scientifique. Il faut que l’homme rectifie/traduise ce que sa femme lui dit lorsqu’elle dit qu’elle a « mille choses à faire » : ce n’est pas mille, mais dix choses à faire par exemple… L’homme veut être précis quand il parle, car il aime la précision. C’est notamment pour cela que les petits garçons préfèrent en général jouer à construire avec des Lego, et pas à jouer avec des poupées (en fait les poupées, ce sera pour bien plus tard…).

Par contre, ce trop de précisions peut agacer les femmes… Les hommes peuvent passer des heures à discuter du dernier Roadster de Tesla par exemple: peut-il rouler jusqu’à 330 ou 350 km/h ? Et ça, même si en général ces hommes ne pourront jamais s’en offrir un !

Dans le cas de la femme, ce qu’elle veut dire à son mari c’est: « C’est comme si j’avais mille choses à faire ! Tu te rends compte de ce que je ressens ? Est-ce que tu veux bien juste me prendre dans tes bras ? Et me dire sincèrement: ‘Oh ma pauvre chérie !' ».

Une chose à savoir pour vous madame: l’homme est séquentiel ! Il ne sait faire qu’une seule chose à la fois ! Si vous voulez, c’est comme s’il n’avait qu’un seul dossier ouvert à la fois dans sa tête.

Le mode de réflexion féminin et masculin

Par exemple, soit un homme parle, soit il pense – mais pas les deux en même temps ! Les hommes doivent d’abord penser avant de parler – et cela peut parfois mettre du temps ! D’ailleurs, ce temps peut parfois être jugé trop long par la femme.

Monsieur, sachez que votre femme est multitâche. C’est comme si tous les dossiers étaient ouverts en permanence chez elle. En effet, contrairement à l’homme, chez la femme: pour penser, elle doit parler ! Pour une femme, c’est le fait de parler qui l’aide à avancer dans sa propre réflexion. Parfois la femme quand elle commence à parler, elle ne sait pas elle-même où elle veut en venir ! Elle a besoin de s’exprimer pour savoir si ce qu’elle pense a du sens ou non. Vous avez certainement entendu dire votre femme : « Tiens, ce que je viens dire n’a pas beaucoup de sens !« . C’est là en général que les hommes se font la réflexion : « Mais pourquoi tu me le dis alors ? » – puisque les hommes doivent y penser avant – évidemment, sans pour autant dire des choses plus intelligente…

Sachez madame qu’il se peut qu’un homme puisse ne penser à rien ! C’est d’ailleurs inimaginable pour une femme de ne penser à rien ! C’est dans ces cas-là que la femme se dit que son homme pense à quelque chose dont il ne veut pas lui parler… Et que c’est sans doute un problème ! Et que donc, il faudrait en parler ! Madame, si un homme vous dit qu’il ne pense à rien, c’est que dans sa tête tous les dossiers sont fermés ! Tout va bien. Son cerveau se repose, il est mis en veille. C’est aussi un des bons côté masculin. 😉

Le téléobjectif masculin et le grand angle féminin

Le champ de vison masculin pourrait être comparé à un téléobjectif: très étroit ! Madame, si vous dites à votre mari que le pot de confiture se trouve sur l’étagère du haut, et qu’il ne le trouve pas là, ne vous étonnez pas que cela soit comme ça si ce pot se trouve en réalité sur l’étagère du milieu ! Et en plus, un homme n’est pas très discret lorsqu’il regarde passer une jolie fille dans la rue ! En effet, il est obligé de tourner la tête pour la suivre du regard, sinon il ne voit plus rien !

La femme par contre, a une vision « grand angle« . Elle voit tout d’un seul regard et c’est d’ailleurs beaucoup plus discret.

Le dialogue au féminin et au masculin

Lorsque les femmes parlent en elles, c’est:

  • Pour partager leurs expériences.
  • Trouver leurs points communs.
  • Se rapprocher.

Elles en ont pour des heures, et elles adorent !

Au masculin, c’est plutôt l’inverse. Chacun essaie d’être différent des autres. Quand les hommes parlent entre eux, ils sont en compétition les uns par rapport aux autres. Et ça dans les moindres détails !

Les femmes sont naturellement attentives aux autres et à leurs besoins. C’est ainsi qu’elles connaissent parfaitement les goûts et les couleurs de leurs amis.

Les hommes par contre, se souviennent des trucs importants pour eux, comme le score d’un match de foot d’il y a bien longtemps.

 

La gestion du stress au féminin et au masculin

On est tous victime du stress à un moment ou à un autre de la journée: avec les embouteillages, les enfants, le travail, … Évidemment, homme et femmes, ne le gèrent pas ce stress de la même manière. Un homme comme on l’a vu précédemment, n’ouvre qu’un seul dossier à la fois. Pour le niveau de stress, c’est la même chose. S’il peut avoir plusieurs « dossiers » de stress dans la même journée, l’homme ne retiendra que le plus important à ses yeux. Ce sera le dossier ayant le niveau de stress le plus haut et le plus urgent. Les autres, sont fermés et mis de côtés.

Chez la femme, c’est différent. Les différents dossiers de stress viennent s’ajouter aux autres. Les dossiers sont ouverts en permanence et s’additionnent pour arriver à un niveau de stress incroyable pour un homme !

Mais qu’est-ce qui attirent les hommes et les femmes ?

C’est quand même incroyable de voir à quel point les hommes et les femmes sont différents, vous ne trouvez pas ?

Aujourd’hui, il y a des gens qui se désolent que près d’un couple sur deux se sépare. A contrario, en voyant ces différences on pourrait se dire que c’est déjà un miracle qu’un couple sur deux reste ensemble. Comment fait-on pour vivre ensemble avec de telles différences ? Et en plus, quand on s’est séparé on pourrait se dire qu’on a compris qu’on n’est pas pour vivre à deux. Non, car quand on s’est séparé, on recommence ! Les sites de rencontre sont pleins à craquer ! Il y a en effet des gens qui recherchent vraiment une nouvelle âme sœur. Et pas seulement le coup d’un soir. Pourquoi ? Ce n’est ni la société ni la religion qui imposent ça aujourd’hui. L’explication est que s’il n’est pas toujours facile de vivre à deux, il est peut être encore plus difficile de vivre seul ! Il doit en effet y avoir un petit quelque chose en plus quand on est deux. Et si c’était justement nos différences, qui malgré les apparences, nous attiraient l’un à l’autre comme deux aimants ? Oui, car dans le cas de deux aimants de polarités opposées, ils se collent automatiquement ensemble lorsqu’ils se rapprochent. Et bien dans un couple, c’est la même chose. Ce sont les polarités ‘masculines‘ et ‘féminines‘ qui s’attirent l’un à l’autre. Finalement, toutes nos différences ne sont pas un obstacle, elles sont une chance ! Elles sont même la raison d’être de notre attraction mutuelle !

Si les hommes agacent souvent les femmes par leur côté séquentiel : ne traiter qu’un seul « dossier » à la fois, lorsque le seul dossier ouvert chez l’homme est vous madame, cela vous plaît. Oui, lorsqu’il n’a que vous en tête, alors là son côté séquentiel vous fait craquer ! Ce n’est plus un problème, c’est la meilleure qualité d’un homme. C’est même ça qui vous attire à lui.

Les hommes trouvent souvent les femmes soûlante lorsqu’elles partagent leurs ressentis à longueur de journée. Sauf quand les femmes disent à quel point elles trouvent leur homme fabuleux et extraordinaire. Lorsqu’elles disent à quel point elles se sentent bien avec lui. Dans ce cas-là, l’homme peut écouter sa femme pendant des heures. Ça lui donne des ailes !

Quand elles sont bien comprises, toutes nos différences ne nous opposent pas. Elles nous complètent !

Le quotidien des princes et des princesses

Vous avez déjà écouté les contes de princesses ou les comédies romantiques ? Ces histoires sont toujours les mêmes. En gros, le prince conquiert sa princesse en se battant, contre vent et marrée, pour lui montrer son amour. La princesse est toute heureuse de le voir si attentionné à son égard. Elle lui montre en retour son amour en l’admirant. Le problème de ces histoires romantiques ? C’est que l’histoire s’arrête toujours juste après la rencontre ! Quand les choses sérieuses vont réellement commencer ! Et l’auteur de résumer la fin de leurs vies en une seule phrase bien connue de tous : « Ils se marièrent, eurent beaucoup d’enfants, et vécurent heureux jusqu’à la fin de leurs jours« . C’est une formule bien connue, mais la réalité ? Il est là le grand mensonge de toutes ces histoires ! Parce que c’est justement quand on se marie et qu’on a des enfants, qu’il devient un tout petit peu plus difficile de vivre heureux ensemble jusqu’à la fin de ses jours ! Nous le savons tous. Notre quotidien est parfois usant, frustrant, stressant et fatiguant. Et en plus, on n’est pas toujours au top de sa forme. Mais c’est justement dans ce moment-là qu’on a le plus besoin de son chéri, ou de sa chérie. Si on choisit de vivre ensemble, il faut aussi être capable de se soutenir dans ces moments stressants du quotidien. C’est justement indispensable, si on veut continuer à vivre heureux jusqu’à la fin de ses jours. C’est comme cela que l’on nourrit l’amour avec un grand ‘A’ !

Mais il ne faut pas non plus commettre l’erreur de soutenir l’autre comme on aimerait être soutenu soi-même ! Or justement, on ne se sent pas du tout soutenu de la même manière au masculin comme au féminin.

 

 

Comment soutenir son prince ou sa princesse ?

En effet, nous risquons de commettre l’erreur toute bête de soutenir l’autre de la manière dont on aimerait bien être soutenu soi-même.

Parler ‘problèmes’ au féminin ou au masculin

Au masculin, je ne parle d’un problème que pour une seule raison: c’est quand je demande une solution à mon problème. Sinon, je n’en parle pas et je cherche la solution tout seul. Et si j’en parle, je n’en parle qu’à quelqu’un que je reconnais plus compétent que moi dans ce domaine-là.

Au féminin, la femme s’exprime par ce qu’un homme pourrait appeler « des plaintes« . Une femme fonctionne comme une vague: elle a besoin de descendre sa vague et d’être accompagnée par son homme dans sa descente. Pour une femme, se plaindre est en réalité une façon de descendre sa vague. Tout ce que la femme attend de son homme, c’est d’être écoutée et surtout comprise par lui. Elle ne cherche pas forcément à avoir une solution ! Plutôt que de chercher une solution, son homme devrait pouvoir l’écouter attentivement et surfer sur sa vague avec elle. Tant qu’une femme exprime ses émotions à son homme, c’est que tout va bien dans le couple. La femme espère toujours être comprise par lui.

Si par contre votre femme ne se plaint jamais, c’est que tout va mal dans votre couple ! Dans ce cas, il est temps de vous inquiéter monsieur.

Au féminin, si deux copines ne se parlent pas, c’est qu’elles sont fâchées. Madame, si votre homme ne parle pas, le mieux est de ne pas essayer de le faire parler à tout prix. Ce qu’il faut faire dans ce cas, c’est le laisser seul. Car au masculin, on n’aime pas parler de ses problèmes. De toute façon, dans l’esprit séquentiel de l’homme, il préfère laisser ses soucis du bureau au bureau. Pourquoi ? Pour ne pas polluer l’ambiance de la famille avec des problèmes qui ne concernent pas la famille. De toute façon pour lui, madame ne peut rien y faire. Donc, à quoi ça sert de lui en parler ? Ce n’est donc pas parce que monsieur ne parle pas de ses problèmes qu’il n’en a pas.

Un homme fonctionne comme un élastique: il a parfois besoin de s’éloigner de sa femme pour revenir vers elle avec force. Beaucoup de femmes ont peur de cette phase d’éloignement. C’est pourquoi la femme téléphone beaucoup à son homme dans ces moment-là. Elle harcèle son homme de questions sur ce qui se passe. Or l’homme a besoin de cet éloignement afin de ‘tendre son élastique’. Si vous le laissez tendre son élastique, il reviendra vers vous avec une nouvelle énergie, et vous serez la première à en profiter.

 

Aider au masculin et aider au féminin

Au féminin, on est attentive aux autres et à leurs besoins. Il est donc tout à fait naturel pour madame de proposer spontanément son aide, dès qu’elle pense que quelqu’un pourrait avoir besoin d’elle.

Au masculin, c’est l’inverse ! L’homme essaie d’abord de se débrouiller tout seul. Au masculin, il est d’ailleurs très impoli de proposer son aide à quelqu’un qui ne demande rien. Pour un homme, attendre qu’on lui demande de l’aide est une forme de respect. Ce n’est pas de la paresse.

En général, la femme se dit: « Il voit bien que j’aurais besoin d’aide ! Pourquoi est-ce qu’il ne m’aide pas ? Pourquoi il ne se propose pas ? Pourquoi est-ce qu’il ne fait que des choses qui l’intéressent ? Il est égoïste !« 

Les hommes répondent: « Si tu as besoin de quelque chose, tu n’as qu’à me le demander !« 

A ce moment, les femmes répondent: « Non ! Si je dois te le demander, c’est qu’il est trop tard ! Il faut que tu le voies, sans que j’aie à te le demander !« 

La beauté de la relation, c’est de montrer que l’on est attentionné l’un envers l’autre. Monsieur, n’attendez pas que madame vous demande de faire des choses. Proposez votre aide de manière spontanée, et parlez-lui au féminin. Dans ce cas, madame vous en sera très reconnaissante. Madame, si jamais votre homme ne le fait pas. Plutôt que de râler et de lui en vouloir, vous avez la possibilité de lui parler dans sa langue, en lui demandant. Madame, vous avez un pouvoir extraordinaire sur votre « prince charmant » ! Monsieur est prêt à tout pour vous rendre heureuse. Il est programmé pour ça !

Vouloir ou pouvoir ?

Et si ça ne fonctionne pas, c’est qu’il y a une petite subtilité qui vous a échappé. Si vous lui demandez par exemple: « Est-ce que tu peux vider le lave-vaisselle ? » Il peut le faire, mais il ne le fera pas forcément !

Comment cela ?

En réalité lorsque vous demandez à un homme s’il peut faire quelque chose, vous l’interrogez sur sa compétence à le faire, mais pas sur sa volonté ! Madame, lorsque vous demandez quelque chose à un homme, utilisez le verbe « vouloir« . Formulez votre question ainsi: « Est-ce que tu veux bien vider le lave-vaisselle ? » C’est un petit détail, mais qui change tout ! Comprenez-vous madame ?

Voici un exemple plus parlant…

Imaginez que votre fiancé vous fasse sa demande en mariage de cette façon: « Est-ce que tu peux m’épouser ?« . Que lui répondriez lui ? « Oui, je peux t’épouser !« . Ce n’est pas très romantique ! Vous sentiriez-vous vraiment engagée dans ce cas-là ? Par contre, lorsqu’il vous demande: « Est-ce que tu veux bien m’épouser ?« . Dans ce cas si vous lui répondez « oui« , c’est un vrai « oui« , vous vous y engagez vraiment.

Évidemment, il y a autre risque. Lorsque vous demandez: « Veux-tu bien vider le lave-vaisselle ?« , le risque est d’entendre comme réponse: « Non » ou « Non, pas tout de suite« . C’est évidemment plus difficile à entendre…

En même temps, il est fondamental d’accepter que monsieur puisse vous dire non de temps en temps. Parce que si monsieur n’a pas la liberté de vous dire non, vos demandes ne sont plus des demandes, elles deviennent des ordres. Il perd alors sa liberté de vous rendre heureuse, et c’est un point très important pour lui.

Monsieur, de votre côté n’en profitez pas pour dire non à tout bout de champs non plus ! Lorsque madame vous demande quelque chose, c’est qu’elle se sent déjà bien débordée, et c’est important que vous acceptiez le plus souvent possible.

Les hommes de leur côté n’ont pas trop de problèmes pour demander.  Les hommes doivent être attentifs par rapport à la réponse que leur partenaire va leur donner. Parfois une simple demande peut être pour elle comme la goutte d’eau qui fait déborder le vase. En effet, la femme peut fonctionner facilement avec dix dossiers ouverts en permanence par exemple. Mais si vous lui ouvrez un dossier en plus, elle peut devenir complètement débordée et plus rien ne va. Et la cocotte-minute explose ! Dans ce cas, si ce n’est pas trop grave, abandonnez votre demande. Madame en sera contente.

Résolution de conflits dans un couple

Mais malgré tout cela, le conflit est inévitable dans un couple ! Ce ne sera pas un problème à partir du moment où vous trouverez une manière constructive et positives de résoudre les conflits. Le conflit ne devient un problème que quand on ne parvient pas à le résoudre. Dans ce cas, les tensions restent présentes et les non-dits vont en s’accumulant. Le couple commence à tout faire pour essayer d’éviter les « sujets qui fâchent« . Le risque est qu’à terme on ne parle plus que des sujets banals comme la pluie et le beau temps. L’un ou l’autre commence à avoir peur de rentrer chez lui le soir, parce que l’on sait bien que l’on va se faire engueuler lorsque l’on va se retrouver. Il est donc très important de résoudre tous les conflits ! C’est fondamental à faire !

Comment démarre un conflit de couple ?

Au départ, l’autre a fait quelque chose qui ne nous plait pas. On le lui dit. Son égo l’entend et il se défend. Le couple se chamaille et s’accuse mutuellement. Au bout de cinq minutes, on ne sait plus pourquoi on a commencé !

On ne résous rien avec ce type de discussion ! Ça ne marche pas. Il vaut mieux arrêter ce type de discussion le plus rapidement possible. Il vaut mieux, marquer un temps mort comme au basket.

L’interprétation de notre colère

Vous arrêtez tous les deux de parler, et vous allez chacun dans son coin. Et ensuite ? En effet, le conflit ne va pas se résoudre tout seul !

Pendant ce temps de retrait, vous en profitez pour prendre du recul par rapport à la situation et par rapport à ce qui s’est passé. Vous pourriez également en profiter pour sortir de cette pensée illusoire de croire que c’est l’autre qui vous a mis en colère. Car c’est l’interprétation de la situation qui vous a mis en colère !

En effet, nous sommes tous un peu comme une orange. Lorsque vous pressez une orange, il en sort du jus. Et ce n’est pas celui qui la presse, qui met le jus dans l’orange ! En effet, le jus est déjà dans l’orange. Celui qui presse, ne fait que de presser l’orange. S’il y a du jus dans l’orange, le jus en sortira.

C’est le même principe pour nous ! Nous avons en chacun de nous le jus de nos blessures d’enfance, de nos peurs, et de nos limites. Celui en face de vous, presse. S’il a du jus, le jus sortira. Comme de la colère par exemple. S’il n’y a pas de jus, rien ne sortira – pas de colère. Pour sortir de votre grande illusion, et prendre la responsabilité de ce que vous ressentez, dites-vous bien ceci: « Ce n’est pas l’autre qui m’a mis en colère, c’est moi qui me suis mis en colère« . Et cela fait toute la différence !

Écrivez votre lettre de sentiments

Mieux, lors votre temps mort, vous pourriez aussi en profiter pour écrire une lettre à la personne avec qui vous vous êtes fâché. Mais pas rien que deux pages de colères et d’insultes, car cela ne fera pas avancer les choses ! Non, dans ce cas, le mieux est d’écrire une lettre de sentiments, qui vous permettra d’aller voir tout ce qu’il y a derrière cette colère. Une lettre dans laquelle vous pourriez retrouver les vraies raisons de cette colère.

Naturellement, lorsque la colère s’apaise, la tristesse lui succède, ensuite c’est la peur, et enfin les regrets. Au bout de cette exploration, derrière vos regrets, il y aura des sentiments positifs d’amour qui réapparaîtront. Ecrire votre lettre de sentiment ne sera rien de plus que de passer ces cinq sentiments en revue.

Dans l’ordre ce sera:

  • La colère.
  • La tristesse.
  • La peur.
  • Les regrets.
  • L’amour.

Lors de l’écriture de votre lettre, vous pourriez vous rendre compte d’un manque issu de votre enfance. Un manque issu de vos relations avec votre papa ou votre maman par exemple. Ce manque, vous le ressentez encore et toujours, que vous le vouliez ou non, inconsciemment ! Et ça, même à l’âge adulte, longtemps après ! Vous avez besoin de faire sortir votre jus, vos manques, pour ne pas le faire payer à vos proches. Cela pourrait aussi s’appeler en faire le deuil. Vous avez besoin de prendre la responsabilité de ce que vous ressentez ! Le risque est de rejeter la faute sur vos proches, et ainsi de continuer la chaîne sur vos enfants. Et ainsi de suite ! Lorsque vous ressentez et comprendrez votre tristesse, alors votre conflit interne se terminera, puisque vous le comprendrez.

Dans votre lettre, partagez la peur d’avoir blessé votre partenaire. Exprimez le regret de vous être mis en colère. Enfin, exprimez tout l’amour que vous avez envers votre compagne ou compagnon.

Écrivez votre lettre de réponse

Dans la deuxième partie de ce processus, profitez-en pour écrire une lettre de réponse. Comme on est jamais mieux servi que par soi-même, vous écrivez vous même ce que vous avez envie que votre compagne ou compagnon vous réponde à votre première lettre.

C’est comme cela qu’en vous donnant les moyens de résoudre vos conflits internes, vous pourrez améliorer la qualité de vos relations avec votre partenaire, mais aussi avec les autres.

De cette façon, vous vous connaîtrez de mieux en mieux, et vous deviendrez ainsi de vrais partenaires de vie.

Et puis c’est surtout très important de faire ça pour vous même ! Une fois que votre jus sera sorti, vous n’aurez plus à vivre avec ce jus là en vous. Cela va rendre votre présent beaucoup plus léger ! Faire de telles lettres peut changer votre vie.

Le sexe dans un couple

Le sexe ! Cerise sur le gâteau de votre couple ! 🙂

Un homme, avec son côté séquentiel, est capable de dissocier tout ce qui se passe dans la journée avec sa femme, de ce qui se passe le soir dans la chambre à coucher. Pour lui, ce sont deux dossiers qui n’ont rien à voir !

Madame au contraire a ses dossiers ouverts en permanence. Elle ne peut ne plus penser à ce qui s’est passé dans la journée quand elle est au lit avec son homme.

Monsieur, sachez qu’avant d’être un bon amant, vous devriez d’abord être un bon surfeur ! (voir la vague de madame dans le paragraphe « Parler ‘problèmes’ au féminin ou au masculin« ).

  • Madame veut régler les problèmes avant de faire l’amour.
  • Monsieur veut faire l’amour pour régler les problèmes.

 

Ce n’est donc pas la même approche !

 

  • Madame a besoin d’être détendue pour avoir envie de faire l’amour.
  • Monsieur veut faire l’amour pour se détendre.

 

  • Monsieur veut faire l’amour pour ressentir ses sentiments amoureux.
  • Madame a besoin de ressentir ses sentiments amoureux pour avoir envie de faire l’amour avec lui.

 

Nous voyons à quel point nous sommes bien différents là aussi !

Nous pourrions également nous dire: « Mais que fait-on ensemble avec de telles différences ? » Alors que nous savons bien au fond de nous-même que c’est le sexe qui nous attire le plus ! C’est en effet la relation sexuelle qui crée l’attraction la plus forte. Puisque c’est au lit que nous sommes les plus proche !

 

Qu’est-ce qui rend une femme vraiment heureuse au lit ?

C’est lorsqu’elle ressent que son partenaire est là, rien que pour elle, et qu’elle peut totalement s’abandonner à lui.

Qu’est-ce qui rend un homme vraiment heureux au lit ?

C’est quand il voit combien sa femme est heureuse et épanouie. Et quand elle lui dit en plus comment c’était formidable et merveilleux, le sentiment de compétence de monsieur est à son comble. Et il adore ! Et ces compliments, l’homme a besoin de l’entendre très souvent ! C’est pour cela que l’homme demande aussi régulièrement à sa femme si c’était bien. L’homme a besoin d’être rassuré dans sa compétence.

Le chalumeau masculin et le four féminin

Saviez-vous combien la femme reste un très grand mystère pour beaucoup d’homme ?

Une étude française très sérieuse a conclu qu’un peu plus de trente pour cent des hommes ne savent pas si leur partenaire a eu un orgasme ou non !

Vous vous rendez compte ?

Côté sexe, un homme fonctionne comme un chalumeau. Lorsque l’on met le gaz en marche, la température monte tout de suite à 200 degrés ! Pour un homme qui n’a pas de problème, deux à trois minutes de caresses sur le pénis, et il a un orgasme. Deux à trois minutes pour une femme, c’est très peu ! Et quand on coupe le gaz, la température redescend aussi vite qu’elle n’est montée. Un homme perd très vite toute son énergie après un orgasme. Il a atteint son objectif, c’est fini.

Côté sexe, une femme fonctionne comme un four. Un four est plus long à chauffer, environs de vingt à trente minutes. Vingt à trente minutes pour un homme, c’est très long ! C’est pour cela que les préliminaires sont très importants ! C’est la période de préchauffage pour la femme. Monsieur, il faut toujours commencer par caresser les zones non érogènes. Oui, et cela même si vous vous connaissez depuis des années. Monsieur attention, car le four continue à rester chaud après que l’on ait coupé le gaz ! En effet, contrairement aux hommes, une femme a beaucoup de plaisir à continuer à faire l’amour après un orgasme. Pour elle, cela reste un moment très agréable.

L’avantage est que cela n’oblige pas les hommes à être synchrone à tout prix. C’est en effet très très compliquer à faire. Beaucoup d’hommes pensent en effet que la seule manière de faire est d’avoir un orgasme tous les deux en même temps. Avoir un orgasme ensemble est une chose de très compliquée à réaliser !

Lorsque l’homme a un orgasme avant la femme, cela devient compliqué ensuite pour lui de donner un orgasme à sa femme.

Dans ce cas, madame a deux possibilités.

La première possibilité, c’est de lui dire la vérité en lui avouant que ce n’est pas grave et que ce sera mieux la prochaine fois. L’homme n’aime pas du tout entendre ça ! C’est extrêmement frustrant pour lui, car son sentiment de compétence est à la cave dans ces moments-là. Et en plus, pour être sympa avec son homme, lorsque la femme lui dit que ça arrive à tout le monde, ça énerve monsieur trois fois plus !

Pourquoi ?

Parce que:

  • Monsieur, vous n’êtes pas tout le monde !
  • Vous allez commencer à vous demander avec combien de mecs madame a vraiment couché avant vous pour avoir l’air d’être si au courant que ça.

La deuxième possibilité pour madame est qu’elle peut lui mentir en simulant un petit peu en lui disant: « Merci beaucoup mon chéri, c’était très bon« . Hé oui, cela arrive bien plus souvent qu’on ne le croit messieurs !

La même étude indique que près de cinquante pour cent des femmes ont déjà simulé.
Oui, une femme sur deux !

Monsieur, pour éviter les frustrations, la solution est évidente. C’est la galanterie qui prime ! Les femmes d’abord ! De cette façon, on prend bien le temps de faire monter la température du four avec les préliminaires. Comme le four reste chaud un long moment après, les hommes peuvent alors prendre tous leurs temps pour faire monter la température de leur chalumeau. Ainsi tout le monde est content, et cela fonctionne super bien.

L’objectif masculin et les phases féminines

Voici une autre différence entre homme et femme lors des relations sexuelles.

Lorsque l’homme a envie de faire l’amour, c’est pour aller jusqu’au bout – l’orgasme !
Mais ce n’est pas forcément le cas pour une femme !

Une femme a souvent envie de se rapprocher de son partenaire, cela sans ressentir dans son corps l’envie d’aller jusqu’au bout. Parfois elle a très envie, parfois moins, parfois pas du tout. Cela n’a rien à voir avec monsieur, c’est son cycle à elle. C’est un peu comme la lune.

En effet, la lune a plusieurs phases:

  • Pleine lune.
  • Premier quartier de lune.
  • Dernier quartier de lune.
  • Éclipse !

Il est important dans ce cas de ne pas insister pour qu’elle ait au bout chaque fois ! Parce que le risque à la longue, c’est qu’elle vous dise qu’elle a la migraine pour ne pas avoir à se justifier. Vous comprenez ? C’est le comportement lunaire de la femme.

L’homme a envie ou non, mais jamais envie à moitié.

Ainsi, lorsque la femme répond à l’homme qu’elle ne sait pas si elle a envie de faire l’amour, monsieur prend cela comme un refus polit et se retourne en râlant. Alors que lorsque la femme dit qu’elle ne sait pas si elle a envie, elle ne sait vraiment pas. Dans ce cas, elle ne comprend pas pourquoi il se met à râler. Ce qu’elle a envie de dire dans ces moment-là, c’est: « Prends moi dans tes bras, laisses-moi me détendre et parlons un peu et nous verrons où cela nous mène« …

Conclusion

Voilà ! Ce que j’espère ici, c’est que votre couple puisse s’épanouir pleinement avec ces quelques conseils. Je pense que l’on a vraiment tous envie de paix et de sérénité dans notre couple.

C’est pourquoi ces quelques conseils sont précieux, ainsi que les outils dont il est question dans cet article.

Comme le disait si bien le regretté Johnny Halliday: « Ce sont les habitudes et les routines dans un couple, qui tuent peu à peu l’amour ». Avec sa grande expérience de couples, il avait raison non ?

Soyez attentionnés l’un à l’autre, et prenez le temps de vous connaître et de vous comprendre !

 

Mon article a-t-il pu vous aider ? Alors n’hésitez pas à apporter vos témoignages… N’hésitez pas à m’écrire ! N’hésitez pas non plus à partager cet article sur les réseaux sociaux. Merci !

 

Avez-vous trouvé cet article intéressant? Notez-le ci-dessous.

 

Crédit photo: https://pixabay.com/ (photos libres de droit et gratuites)

 

Pour avoir tous les détails, il est temps d’acheter un des nombreux ouvrages sur le sujet. De plus si vous achetez un livre via mes liens, vous m’aiderez et vous m’encouragerez à écrire d’autres articles de qualités. Alors, n’hésitez pas !

 


 

Liens vers des ouvrages de référence

Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus (John GRAY)

Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus

Les hommes viennent de Mars. Les femmes viennent de Vénus. Vous vous demandez peut-être pourquoi la vie entre Hommes et Femmes ne coule pas toujours de source ? Tout simplement parce que nous venons de deux planètes différentes, ou presque. Par conséquent, nous ne parlons pas le même langage et n’avons absolument pas le même fonctionnement. Mais, pas de panique, ne préparez pas tout de suite le formulaire de divorce, il est tout à fait possible de se comprendre et même, si si, de vivre en parfaite harmonie ! Alors n’hésitez pas à venir déchiffrer les codes de votre conjoint(e) avec humour.

Les Hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus 1 & 2 (Paul Dewandre)

Les Hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus 1 & 2

– Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus :

D’après le best-seller de John Gray vendu a + de 40 millions d’exemplaires dans le monde. Une mise en scène comique des différences fondamentales entre hommes et femmes au sein du couple. Paul Dewandre, comédien et porte-parole de John Gray en France, illustre à travers des exemples de la vie quotidienne, les modes de fonctionnement masculin et féminin et donne aussi les clés pour une meilleure harmonie des couples…

– Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus 2 :

Les relations entre hommes et femmes ne cessent d’évoluer et pourtant il semble qu’il soit toujours aussi difficile de vivre à deux ! Après le succès de son premier spectacle, on attendait avec impatience que Paul Dewandre apporte de nouvelles pistes pour mieux se comprendre. Il évoque le couple dans tous ses états.

Mars et Vénus sous la couette (John GRAY)

Mars et Vénus sous la couette

Ce n’est pas l’habitude qui tue l’amour, mais la maladresse ! Et cette maladresse réciproque tient au fait que Les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus, formule galactique si appropriée à nos différences qu’elle valut à son auteur un succès mondial. Dans la chambre à coucher, c’est pareil : les hommes et les femmes ne se ressemblent pas. Il faut donc qu’ils apprennent à se connaître. Soulignant l’importance de la sexualité dans le couple, John Gray dévoile ici l’art et la manière de devenir l’amant ou l’amante dont l’Autre continue de rêver. Approche attentive, astuces de séduction, gestes évocateurs, fantaisies de reconquête, mots choisis pour faire part de ses désirs sans transformer la rencontre sensuelle en séance de travaux pratiques : ce livre, florilège plein d’humour de nos mutuelles erreurs, devient vite guide précis voire source d’inspiration. Des rites romantiques aux rituels amoureux, Mars et Vénus sous la couette nous fournit un viatique riche de ressources pour que se perpétue, entre deux êtres qui s’aiment, la magie des commencements.

Mars et Vénus font la paix : Savoir résoudre les conflits pour une vie de couple harmonieuse (John GRAY)

Mars et Vénus font la paix : Savoir résoudre les conflits pour une vie de couple harmonieuse

L’usure du couple et l’érosion du désir ne sont pas des fatalités ! Cet ouvrage vous aidera à aborder cette aventure à deux avec optimisme. Que vous rencontriez des difficultés légères ou profondes, vous avez le pouvoir de changer les choses. Grâce aux judicieux conseils de John Gray, vous apprendrez à mieux comprendre votre partenaire et le soutenir, mieux vous connaître et vous améliorer, désamorcer et éviter les conflits, trouver la paix intérieure et être capable de pardonner… Un guide précieux pour celles et ceux qui souhaitent que leur amour perdure et soit heureux !

Mars et Vénus ensemble pour toujours : Prolonger le désir et enrichir l’amour (John GRAY)

Mars et Vénus ensemble pour toujours : Prolonger le désir et enrichir l’amour

Après avoir séduit des millions de lecteurs avec Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus, John Gray s’intéresse à la relation durable, avec son lot d’incompréhensions mutuelles et de difficultés liées à la routine. S’adapter aux changements de son partenaire, se faire entendre en douceur, bien interpréter le silence de l’autre sont les atouts majeurs d’une relation accomplie. John Gray nous donne des outils concrets pour éclaircir les malentendus et nous permettre de vivre durablement une relation harmonieuse.

Une nouvelle vie pour Mars et Vénus (John GRAY)

Une nouvelle vie pour Mars et Vénus

Après une rupture, un divorce ou un deuil, les hommes et les femmes ne réagissent pas de la même façon. John Gray met en garde les Vénusiennes contre leur tendance à rester prisonnières de leur peine, à douter de leurs facultés de séduction, à se réfugier derrière leurs enfants. Quant aux Martiens, il leur recommande d’éviter de multiplier les passades ou de s’épuiser dans le travail. Assorti de conseils psychologiques et d’anecdotes édifiantes, ce guide est indispensable à tous les êtres blessés qui veulent connaître un nouveau départ à deux.

 

 

 
 

Profitez-en pour rester en contact avec nous

La lettre d’information de notre blog a pour finalité de vous envoyer des conseils au travers d’un e-mail d’information mensuel.

Tout comme vous, nous haïssons les spams, et ici votre vie privée est respectée: Votre adresse email ne sera jamais vendue ou partagée avec qui que ce soit.

Il est également possible de se désinscrire de notre lettre d’information grâce à un lien situé en bas de chaque email reçu.

Merci.

* indique un champ requis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.