0

Comment ne pas s’énerver sur les enfants ?

Introduction

Être parents, ou garder de temps à autre un enfant (du voisin, de sa sœur, …) a des bons et des moins bons côtés. Mais parfois les enfants peuvent nous taper sur les nerfs, et garder son calme n’est pas toujours chose évidente ! Courage, je vais vous donner quelques solutions.

Tout d’abord, il est utile de prévenir qu’il existe des règles et des sanctions en cas de manquement à ces règles. La technique consiste d’abord à expliquer calmement les règles du jeu.

Arrêter de crier !

Lorsque l’on crie, les enfants ne retiennent pas les paroles. Par contre, il va retenir la musique bruyante et le tempo effréné. Pour un enfant, un adulte qui crie est quelqu’un qui ne maîtrise pas la situation et qui est débordé par les événements. Si l’enfant a l’habitude de vous voir crier, il va finir par ne plus y prêter attention et encore moins vous écouter. Le risque est que le jour où il y aura vraiment un danger, il ne vous entende pas.

Écrivez des règles essentielles, simples à respecter

Les enfants ont besoin de guides, de règles et d’ordres à respecter afin d’évoluer dans un environnement qui va les rassurer. La meilleure façon d’arrêter de s’énerver est de s’y prendre avec ordre en établissant des règles de façon solennelle. Faites-le en y ajoutant un peu d’humour cela passera mieux. Prenez l’enfant à part et écrivez avec lui les règles essentielles en les expliquant. Assurez-vous qu’elles soient simples, bien comprises et responsabilisez l’enfant pour le rendre fier.

 

Prévoyez des punitions adaptées

Si l’enfant est d’accord sur les règles à respecter, tout le monde sera d’accord. D’une part, vous ne vous énerverez plus, vous ne crierez plus mais d’autre part, il y aura des sanctions qui s’appliqueront si les règles ne sont pas respectées. Il est alors impératif de se mettre d’accord et de bien appliquer ces sanctions, ou punitions, qui seront adaptée selon l’importance de la bêtise et selon l’âge de l’enfant. Il n’y aura pas d’exception, sinon il y a un risque que l’importance des règles établies soit diminuée.

 

Être d’accord ensemble sur l’éducation des enfants

Être à deux sur l’éducation d’un enfant est plus reposant. Le mieux est de s’entendre clairement pour éviter les colères sur l’autre parent. Il n’y a en effet rien de plus irritant que de comprendre que votre conjoint laisse faire à l’enfant ce que vous lui avez interdit. La mauvaise idée est de se disputer à ce sujet devant l’enfant. S’il est jeune, il sera mal à l’aise si ses parents ne parlent pas d’une même voix. S’il est plus âgé, il risque par contre de profiter de la situation pour obtenir ce qu’il veut. Le mieux est de vérifier si ce que l’enfant vous raconte est bien la réalité. Si vous n’êtes pas d’accord et que vous vous retrouvez devant le fait accompli, il faut que vous en parliez d’abord avec l’autre parent qui avait peut-être de bonnes raisons d’agir comme ça. Ne vous énervez pas devant l’enfant qui pourra penser que vous ne maîtrisez plus du tout la situation.

Si votre conjoint est souvent absent, si vous êtes divorcé ou si vous vivez dans une famille recomposée, le mieux est de toujours parler d’une même voix. Il est impossible pour un enfant de comprendre pourquoi papa dit une chose et pourquoi maman en dit une autre. Vous devez toujours prendre le temps de vous mettre d’accord sur les grandes questions éducatives. Si c’est nécessaire, faites des compromis, mais arrangez-vous pour être sur la même longueur d’onde. N’oubliez pas que vos enfants comptent sur vous, les parents, afin de trouver des solutions dans la sérénité !

Rassurez les enfants sur votre disponibilité

Rester calme avec un enfant peut sembler difficile, mais qu’en est-il lorsqu’il y en a plusieurs ? Dans ce cas, il faudra en effet adapter les règles à votre fratrie. Chaque enfant doit trouver sa place au sein d’une famille, les uns par rapport aux autres. Il est essentiel de n’oublier personne. Il faut dans ce cas-là définir clairement la place, le territoire et l’importance de chacun des enfants. Aucun des enfants ne doit accaparer votre attention si vous êtes déjà occupé avec un autre. Expliquez-lui simplement et calmement que son tour viendra, bien sûr. C’est aux parents de rassurer les enfants et ne pas hurler sur l’un ou l’autre à tour de rôle. Votre disponibilité devra se faire à égalité pour chacun de vos enfants, l’ambiance à la maison sera ainsi beaucoup plus calme.

Responsabilisez votre enfant, il adore ça

Il nous arrive à tous de traverser des journées où rien ne va. Plutôt que d’exploser de nervosité, prenez les devant. Expliquez clairement qu’aujourd’hui vous êtes très fatigué, malade ou contrarié. Vous pourriez donner un rôle ou une responsabilité à vos enfants, ils adorent ça. Pour une fois, ils vont bien s’occuper de vous. Parlez, expliquez, dialoguez pour désamorcer les conflits. Restez ferme si l’un d’eux ne veut pas comprendre et expliquez-vous en laissant entendre qu’il ira dans sa chambre jusqu’à ce que vous alliez mieux sinon.

 

Privilégiez le dialogue en lui laissant de l’air

Vous avez un adolescent qui est tout le temps le nez collé devant son ordinateur ou qui passe des heures au téléphone. Il lève les yeux au ciel lorsque vous lui faites des remarques sur sa tenue vestimentaire. Tout cela vous énerve tellement, car il a l’air de prendre votre domicile pour un hôtel ! Pour ne pas s’énerver sur un ado, commencez par ne pas l’énerver lui-même par votre comportement. Ne citez pas votre propre adolescence en exemple. Montrez-lui que vous lui faites confiance jusqu’à un certain point – les ados ont besoin de faire leur propre expérience pour grandir. Si vous le surprotégez, il va se mettre à dissimuler, à mentir, à ne plus vouloir vous parler. Mettez bien l’accent sur ce que vous lui autorisez et sur les limites à ne pas dépasser. Dans les cas où les paroles ou les actes vous semblent sortir des bonnes règles, réagissez avec sévérité afin que votre ado sache où est la ligne rouge. Ne le couvez pas, car « c’est trop la honte ».

 

Prenez votre enfant au sérieux

Les ados détestent être pris pour des enfants ! Intéressez-vous à son univers et si possible partagez des loisirs ensemble. Ainsi, vous comprendrez mieux quels sont les difficultés et les plaisirs d’un ado aujourd’hui. Être parent, c’est être une référence pour lui. Votre ado a besoin que vous le preniez au sérieux et de savoir qu’il a votre confiance. Si vous vous énervez sans cesse après lui, vous ne représenterez plus cette figure tutélaire sur lequel il pourra trouver l’équilibre dont il a besoin. Alors, cessez de vous énerver sans cesse sur ses copains, son look et la façon dont il passe son temps.

N’hésitez pas à apporter vos témoignages… Cet article a-t-il pu vous aider ? Avez-vous une méthode qui n’est pas expliquée dans cet article et pourriez-vous la partager avec nous ? N’hésitez pas à nous écrire !

N’hésitez pas à partager cet article dans les réseaux sociaux si vous pensez qu’il pourrait aider d’autres personnes.

 

Avez-vous trouvé cet article intéressant? Notez-le ci-dessous.

 

Crédit photo: https://pixabay.com/ (photos libres de droit et gratuites)

 

Pour avoir tous les détails, il est temps d’acheter un des nombreux livres sur le sujet. De plus si vous achetez un livre via mes liens, vous m’aiderez et vous m’encouragerez à écrire d’autres articles de qualités. Alors, n’hésitez pas !

 

Liens vers des ouvrages de référence

 

50 règles d’or pour ne pas s’énerver

 

La Pratique du Zen

 

Vous pouvez rester en contact avec nous

La lettre d’information de notre blog a pour finalité de vous envoyer des conseils au travers d’un e-mail d’information mensuel.

Tout comme vous, nous haïssons les spams, et ici votre vie privée est respectée: Votre adresse email ne sera jamais vendue ou partagée avec qui que ce soit.

Il est également possible de se désinscrire de notre lettre d’information grâce à un lien situé en bas de chaque email reçu.

Merci.

* indique un champ requis


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.